samedi 5 septembre 2015

noyé sur une plage d'Asie en partant vers l'Amérique

La tragédie du petit Aylan le Kurde, noyé sur une plage d'Asie en partant vers l'Amérique, nous rappelle que les Européens ne sont pas coupables de toute la misère du monde.
 
Au fur et à mesure du déballement des tribulations de cette malheureuse famille, cette tragédie nous rappelle que pour immigrer au Canada, les réfugiés de pays en guerre doivent être invités, parrainés, garantis et financés par au moins cinq Canadiens ou résidents pouvant justifier de revenus suffisants. Elle nous rappelle que la Turquie préfère déporter illégalement les Kurdes vers l'Europe plutôt que de les laisser partir légalement en Amérique. Elle nous rappelle que la Turquie, qui n'a jamais été tendre envers ses propres Kurdes, a lancé il y a un mois et demi (le 23 juillet) une campagne de bombardements aériens contre les Kurdes de Syrie, en particulier à Kobané (la ville d'origine d'Aylan Kurdi), évidemment sans autorisation d'une ONU dont elle viole les résolutions depuis 1974. Elle nous rappelle que le pays qui occupe militairement la moitié d'un pays membre de l'Union Européenne et a déporté sa population est aujourd'hui dirigé par un tyran sanguinaire qui, comble du cynisme et du renversement des rôles, a accusé ce 3 septembre les pays européens d'avoir "transformé la Méditerranée en un cimetière de migrants". Elle nous rappelle que si l'on prétend tarir le flux des déportés volontaires à la source en châtiant les trafiquants ce n'est pas seulement sur les côtes africaines qu'il faudra frapper. Elle nous rappelle qu'un grand pays européen est sous le coup d'injustes "sanctions", en fait d'une véritable guerre économique, politique, médiatique et diplomatique pour bien moins que ça, même au contraire pour avoir protesté contre une campagne de déportation et nettoyage ethnique, lui qui a accueilli depuis l'année dernière un million de véritables réfugiés soumis à un bombardement anti-cités intense.
 
Alors, puisque toute la presse européenne s'émeut de la tragédie de l'enfant (symbole de tout un peuple) kurde syrien mort en Turquie après que son père l'ait extirpé des bombardements de l'armée turque et ait essayé de l'emmener au Canada, quel journal lancera le premier appel aux sanctions internationales contre la Turquie, puis, si nécessaire, à l'intervention militaire pour l'obliger à cesser son bombardement des populations civiles kurdes de Syrie comme de Turquie même ?

Aucun commentaire:

ces mercenaires français rappelés du Levant

La presse française diffuse depuis quelques semaines une campagne de communication criminelle. La profusion et la simultanéité de la paru...