mardi 29 avril 2014

imminente bataille de Slaviansk

La junte au pouvoir en Ukraine a-t-elle vraiment déployé, comme le dénonce depuis quelques jours le ministère russe de la défense (photos satellitaires à l'appui), 15000 militaires, 160 chars, 230 véhicules blindés et 150 pièces d'artillerie autour de Slaviansk ?
 
Si c'est vrai cela correspond à plus d'une division d'infanterie de type soviétique, et ça représente aussi probablement tout ce qui reste d'une armée ukrainienne dont l'état-major a clairement annoncé qu'elle ne tirerait pas sur la population civile de l'est. Mais ça pourrait aussi indiquer l'intention des putschistes au pouvoir de détruire complètement, pour l'exemple, la ville de Slaviansk (ou de le prétendre pour forcer une intervention russe).
 
La cotation du renseignement suppose de rapporter la plausibilité de l'information à la crédibilité de la source. Cette information paraît certes peu vraisemblable, non pas quant aux intentions des activistes qui occupent le gouvernement à Kiev, mais quant à leur capacité à avoir rassemblé de tels moyens et surtout un tel effectif. Cependant la source de cette information est habituellement fiable, puisque contrairement au gouvernement états-unien par exemple qui est pris régulièrement en délit de mensonge (jusque devant le Conseil de Sécurité de l'ONU), le gouvernement russe est jusqu'à présent irréprochable. Ce renseignement doit donc être pris hautement au sérieux.
 
Et si ce renseignement est vrai, si la junte de Kiev a réellement déployé une division renforcée de 15000 combattants autour d'une ville de 100000 habitants, et à défaut d'une pression pacificatrice uniopéenne sur la junte de Kiev, l'intervention pacificatrice russe sur le terrain est désormais urgente.

Aucun commentaire:

ces mercenaires français rappelés du Levant

La presse française diffuse depuis quelques semaines une campagne de communication criminelle. La profusion et la simultanéité de la paru...