vendredi 18 avril 2014

auto-reconduction du FLN

On peut retenir quatre choses de l'élection présidentielle algérienne :
- si le taux de participation a bondi de 37,04% à 17h00 à 51,7% au final, c'est que 28% des votants sont passés après 17h00 ;
- quand le peuple ne croit plus en la démocratie il reste la solution unitariste argentine, le vote obligatoire ;
- Bouteflika est vivant, il s'est laissé photographier et n'a pas manifesté de surprise en voyant des bulletins à son nom ;
- le père de l'indépendance, à Colombey, serait content car ça correspond à sa conception de l'usage des urnes.

Aucun commentaire:

ces mercenaires français rappelés du Levant

La presse française diffuse depuis quelques semaines une campagne de communication criminelle. La profusion et la simultanéité de la paru...