mercredi 28 août 2013

pour une poignée de billiards

Bref rappel des scénarios que les Etats-Unis peuvent envisager pour rétablir la suprématie du dollar et donc leur privilège d'importation gratuite ("free lunch") :
- guerre régionale au Moyen-Orient, visant à d'une part faire remonter le cours du baril de Brent (eux-même payant le pétrole mexicain ou canadien au tarif préférentiel WTI) pour cause d'insécurité des approvisionnements, et d'autre part à rappeler aux pays arabes que la protection militaire états-unienne leur a été accordée il y a quarante ans à condition expresse que le prix du pétrole soit exclusivement fixé et réglé en dollars ;
- guerre civile en Europe occidentale (printemps islamiste + révolution de couleur = printemps vert), visant à éradiquer toute alternative monétaire ou rivalité économique avec le dollar ;
- guerre mondiale, visant à ruiner les économies et créer une situation d'exception menant à l'effacement de toutes les dettes et la remise des compteurs à zéro ;
- bombardement nucléaire de l'Iran, visant d'une part à punir à titre d'exemple un pays qui vend son pétrole en yuans et d'autre part à rappeler que les Etats-Unis ont déjà utilisé des armes nucléaires pour un intérêt bien moindre que la survie du dollar, et assorti d'une intimation à la Chine de continuer à accepter et soutenir le dollar.
La gradation de ces moyens est discutable, certains pays périphériques pouvant accepter plus facilement une vitrification de l'Iran qu'un conflit mondial, et certains pays européens pouvant préférer une vitrification de l'Iran à une guerre de religion en Europe ; mais les Etats-Unis doivent supposer qu'un nouvel usage d'armes nucléaires serait un recours ultime et non renouvelable, et que ni la Chine ni le reste du monde ne le tolèreraient sans réagir et désarmer définitivement l'hyperpuissance.
Ces scénarios déjà annoncés relèvent de l'évidence, mais plus le dollar se rapproche de sa chute dans le gouffre sans fond de la dette des Etats-Unis, plus ils sembleront s'imposer.

Aucun commentaire:

ces mercenaires français rappelés du Levant

La presse française diffuse depuis quelques semaines une campagne de communication criminelle. La profusion et la simultanéité de la paru...