dimanche 23 novembre 2014

les Etats-Unis et le Canada (et bien sûr l'Ukraine) soutiennent le nazisme devant l'ONU

Les Etats-Unis et le Canada soutiennent le nazisme à l'ONU et presque toute l'Europe l'accepte.
En 2004 le Parti Social-Nationaliste d'Ukraine s'est renommé Svoboda ("Liberté") et a stylisé son logo (la rune ou "wolfangel") trop explicite.
Le 13 décembre 2012 le Parlement Européen a pris une résolution s'inquiétant de l'idéologie raciste, antisémite et xénophobe du parti Svoboda (ex Parti Social-Nationaliste) et appelant les partis démocratiques ukrainiens à ne pas s'allier avec lui.
Le 22 février 2014 ledit parti a pris le pouvoir à Kiev par un coup d'état armé, et a été reconnu le lendemain par l'Union Européenne et ses pays membres.
A peine arrivée au pouvoir cette junte s'est réclamée officiellement des collaborateurs pro-nazis des années 1940 (Stepan Bandera en premier lieu) et leur a érigé des statues, a réhabilité les insignes des organisations paramilitaires national-socialistes etc. Puis elle a entrepris l'expulsion des milliers de Juifs, l'éradication des millions de Russes et la traite de leurs organes prélevés à vif, a lancé une campagne extensive de crimes contre l'humanité, et déclenché le plus grand exode en Europe depuis la deuxième guerre mondiale, tout cela grâce aux généreux financements de l'Union Européenne.
Le 30 septembre 2014 l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe a adopté une résolution constatant et condamnant la résurgence du nazisme en Europe et appelant à la combattre.
Hier 21 novembre 2014 l'Assemblée Générale de l'Organisation des Nations Unies a adopté (à l'initiative de la Russie), à une large majorité des deux-tiers, une résolution condamnant la glorification du nazisme.
Tous les pays d'Europe (le continent où a sévi le nazisme dans les années trente et quarante) se sont abstenus hormis la Russie, la Biélorussie et la Serbie.
Trois pays se font formellement opposés à la condamnation du nazisme et du néo-nazisme ; les Etats-Unis d'Amérique, le Canada et (bien sûr) l'Ukraine.
La feuille de vote peut être consultée sur www.un.org/en/ga/third/69/docs/voting_sheets/L56.Rev1.pdf.
 
Delenda Carthago.

Aucun commentaire:

rappel pour la sécurisation des églises

En abrogeant l'urgence plutôt que l'état, le gouvernement a signifié qu'il s'accommodait de la menace (il a d'ailleu...